AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims

Aller en bas 
AuteurMessage
JRP
Ministre du repassage... Même qu'il repasse pas !
JRP

Masculin APN : Nikon D500 / D90
Post-Trait. : Lightroom 6 et Capture NX2
Age : 52
Messages : 23067
Localisation : 94 Val de Marne et 44 Loire-Atlantique

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 10:45

Bonjour à tous Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 798299

Jusqu'au 11 juillet, Bettina Rheims fait une expo à la BNF. C'est un travail à deux qui a également été filmé. Une diffusion du film aura lieu samedi soir à 00h10 sur Arte.


ARTE F ©️ Bettina Rheims/Courtesy of Galerie Jérôme de Noirmont, Paris

dimanche, 11 avril 2010 à 00:10

Rediffusions :
Pas de rediffusion
Rose, c'est Paris
(France, 2009, 94mn)
ARTE F

Par la photographe Bettina Rheims et le cinéaste Serge Bramly, un parcours surréaliste dans Paris qui s'expose aussi à la BNF.
Une jeune femme cherche Rose, sa jumelle disparue. La quête de cette nouvelle Fantômas est le fil fictif d'un parcours conçu avec Serge Bramly, où l'objectif de Bettina Rheims dessine un Paris intime et insolite, composé de centaines d'images, exposées en parallèle à la BNF. La Rrose Sélavy de Marcel Duchamp a soufflé son titre au film, organisé en treize tableaux inspirés d'oeuvres surréalistes, mis en musique par Martin Meissonnier. Où Bettina Rheims se déguise - en tricoteuse japonaise, en meneuse de revue... - pour dévoiler un univers dédié au désir, tour à tour sulfureux et ludique, avec le concours de près de quatre-vingts modèles et comédiens, certains débutants, d'autres célèbres, comme Monica Belluci (photo), Naomi Campbell ou Charlotte Rampling.

Source:
http://levifweekend.rnews.be/fr/style-de-vie/lifestyle/photo/le-paris-en-noir-et-blanc-de-bettina-rheims/article-1194712252404.htm
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/4e1e557e-4283-11df-b299-625dbc8ab20c/Tableaux_parisiens_version_porno_chic

Tableaux parisiens, version porno chic
(Bettina Rheims)

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Joyau%20de%20lÔÇÖart%20gothique--469x239

Bettina Rheims et l’écrivain Serge Bramly ont imaginé un feuilleton photographique, «Rose, c’est Paris», exposé à la BnF. Les images très léchées se placent sous l’influence de Fantômas, des surréalistes et de Marcel Duchamp
«Il faut que l’œuvre ne contienne rien de réel, aucune observation du monde ou des esprits, rien que des combinaisons tout à fait imaginaires.» Cette citation de Raymond Roussel, inspirateur des surréalistes, sert d’épigraphe au projet inclassable de la photographe Bettina Rheims et de l’écrivain Serge Bramly: Rose, c’est Paris. Ce projet est en effet à haute valeur imaginaire ajoutée, même si ses codes esthétiques puisent dans le registre bien réel de la publicité et du glamour sur papier glacé.
Bettina Rheims mène depuis trente ans une carrière de photographe à l’aise autant dans le domaine de la communication (Chanel, Lancôme) que de l’essai érotique au féminin, à l’exemple de Chambre close. Parfois les deux aspects de son travail, la pub et la création personnelle, se confondent dans une seule exposition, ou un seul livre (More trouble). Mariée un temps à Serge Bramly, Bettina Rheims continue de collaborer avec cet écrivain. Ils habitent l’un au-dessus de l’autre dans le même immeuble parisien. Exactement comme Souvestre & Allain, les deux auteurs qui concoctaient il y a un siècle les aventures méphistophéliques de Fantômas.

Ce légendaire personnage de feuilleton imprègne la trame narrative de Rose, c’est Paris. Exposées depuis aujourd’hui à la Bibliothèque nationale de France à Paris, les 110 photographies de ce conte onirique mettent en scène une jeune Fantômas blonde (l’actrice et modèle belge Inge van Bruystegem). Celle-ci ne cesse de changer de déguisements et d’arpenter les coins les plus obscurs, mais aussi les plus méconnus de Paris. B., c’est son nom, se lance à la recherche de sa sœur jumelle R., comme Rose, laquelle a mystérieusement disparu. Découpé en treize épisodes, le feuilleton photographique voit B. se dissimuler sous l’apparence d’une tricoteuse japonaise, d’une courtisane ou d’une accordéoniste aveugle. Dissimuler est un grand mot: dans les images en noir et blanc, hommage au Paris d’autrefois, B. est au trois-quarts nue. Comme d’ailleurs le reste des personnages féminins de cette (en)quête fantasmatique. La plupart d’entre elles sont fameuses, comme Charlotte Rampling, Monica Belluci, Naomi Campbell, Anna Mouglalis ou Valérie Lemercier. Les figurants masculins ne sont pas en reste, comptant dans leurs rangs Jean-Pierre Kalfon, Anthony Delon ou Thadée Klossowski, le fils du peintre Balthus. Celui-ci inspire certains des tableaux photographiques de Bettina Rheims, comme Delvaux, Chirico ou Magritte, lequel affirmait avoir trouvé sa voie grâce à la série des Fantômas. La fiction visuelle se place surtout sous la tutelle de Marcel Duchamp, dont le double féminin s’appelait Rose Sélavy, d’où le titre de l’actuel ­projet. Les grandes œuvres conceptuelles de Duchamp sont réinterprétées devant l’objectif de Bettina Rheims, tels La Mariée mise à nu par ses célibataires ou Etant donné . Rose c’est Paris est ainsi un jeu de pistes qui ­multiplie les citations picturales et littéraires, avec un regard appuyé au surréalisme. C’est un hommage au père décédé de la photographe, le commissaire-priseur et académicien Maurice Rheims. C’est enfin une ode ­hivernale à Paris qui emprunte les sous-sols du Palais de Tokyo comme le dôme de l’Observatoire.

Réalisé avec d’importants moyens logistiques et le budget d’un moyen-métrage de cinéma (payé par une marque de champagne), Rose c’est Paris est aussi un film de Serge Bramly. Cette vidéo HD, projetée dans l’exposition, a été tournée pendant les prises de vues de Bettina Rheims. Le film a un rôle: raconter la même histoire de manière plus linéaire, plus explicite. Mais il ne convainc pas: les figurants du feuilleton y sont aussi expressifs que les mannequins des Galeries Lafayette. Les images fixes sont plus intéressantes, car plus troubles. Même si leur double couche de vernis brillant, celui du porno chic et du people, obscurcit en définitive l’ambition plus artistique du projet.
«Rose, c’est Paris», Bettina Rheims et Serge Bramly, Bibliothèque
de France (site Richelieu),
jusqu’au 11 juillet 2010. Infos: www.bnf.fr. Un livre en édition limitée est paru chez Taschen.
Le film de Serge Bramly sera diffusé le 10 avril sur la chaîne Arte.



Le Paris en noir et blanc de Bettina Rheims

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 235_0_KEEP_RATIO_SHRINK_CENTER_FFFFFF

La photographe Bettina Rheims et l’écrivain Serge Bramly reviennent sur le devant


Depuis Chambre Close, série cul(te) sur le thème du voyeurisme, qui inaugure, au début des années 90 la collaboration entre Bettina Rheims et l’écrivain Serge Bramly, la photographe amie des stars (Madonna, Monica, Vanessa…) travaille régulièrement avec celui qui est aussi le père de son fils. On se souviendra de I.N.R.I., relecture trash et hyperréaliste de la vie du Christ ; elle fit son petit scandale, taxée de blasphématoire par les uns, de vulgaire par les autres. Puis il y aura Shanghai, aussi, en 2003, radioscopie sociétale de la ville chinoise à travers les femmes qui la peuplent. Sept ans après, revoici le binôme à l’œuvre avec un objet créatif hybride et difficilement identifiable. Rose, c’est Paris, ça s’appelle, en référence à Rrose Sélavy - avec deux r, oui - un des pseudos que s’était donné Marcel Duchamp. L’inventeur du ready-made figure en effet au casting des fantômes planant au-dessus de cet album en forme d’hommage au Paris de la Belle Epoque, celui des surréalistes à l’audace radicale et flamboyante.

Pour mieux comprendre les ressorts de cette somme mystérieuse de 200 photographies en noir et blanc, doublée d’un long métrage, le premier réalisé par Serge Bramly, nous avons pris rendez-vous avec les auteurs. C’était il y a quinze jours, dans l’atelier de Bettina, en plein quartier du Marais, à Paris. Une rencontre nécessaire, ne fût-ce que pour… feuilleter cet ouvrage imposant, rare et précieux (lire ci-dessous). Et puis, pour saisir toute la complexité et les différents niveaux de lecture de cette « hydre à plusieurs têtes », dixit une Bettina Rheims pas peu fière de son dernier-né, une petite visite s’imposait. Décryptage, à quelques jours de l’ouverture de l’exposition de la série à la Bibliothèque Nationale de France, à Paris, du 8 avril 11 juillet prochain (*).

La genèse
Bettina Rheims : « Quand nous sommes revenus de ce voyage magnifique à Shanghai qui a débouché sur notre livre précédent, nous avions vraiment envie de nous évader encore ensemble et de monter un autre projet. Puis, nous nous sommes dit que voyager autour de notre chambre, ce n’était pas si mal. Moins exotique, mais tout aussi curieux. » D’où cette plongée dans un Paris méconnu, qui, du toit du Palais de justice, au dôme de l’Observatoire (XIVe arrondissement) en passant par un appartement Art nouveau découvert par hasard à Montmartre, donne de la Ville lumière une image inédite, du moins inattendue. Une déco suffisamment intrigante pour que fonctionne l’allégorie du Paris fantasmé par les auteurs : celui de l’entre-deux-guerres, l’âge d’or du surréalisme, une époque dont le duo semble nostalgique, sans même l’avoir vécu. Serge Bramly : « Pour employer une expression bien française, c’est le moment où Paris était selon moi à son top. Certains endroits vivent leur pic dans l’histoire de l’humanité. Florence et les Médicis, par exemple. De même, il y a Paris et le foisonnement artistique de la Belle Epoque, Stravinsky, Eisenstein, Man Ray… »

Le récit
Pour mettre au point l’univers des photographies, « on fait d’abord des listes de mots, explique Bettina Rheims. Ces mots, par association, font parfois des étincelles et débouchent sur des idées d’images. Certaines sont viables, on les habille, leur donne chair. » Construit comme un énorme cadavre exquis, donc, sur le mode de l’écriture automatique chère aux disciples de Breton, Rose, c’est Paris n’est malgré tout pas (totalement) opaque. Du DVD réalisé par Serge Bramly, à partir d’images volées durant les séances de shooting, ressort une tentative de narration. Style ? Quelque part entre le jeu Cluedo et Fantomâs (on connaît la fascination des surréalistes pour le héros maléfique inventé par Alain et Souvestre). C’est une histoire de sœurs jumelles, prénommées B et R. Où B (Bettina ?) prétend que Rose (Rheims ?), a été kidnappée. Au fil de l’histoire, on suit la quête mélancolique et désespérée de B à la recherche de son double. Certains chapitres illustrent ses hypothèses fantasmatiques, les hallucinations : elle imagine sa sœur strip-teaseuse à Pigalle, enrôlée dans un réseau terroriste, séquestrée par un vieil homme libidineux… Comme si le trouble dû à la gémellité de l’héroïne ne suffisait pas à brouiller les pistes, Bramly et Rheims se sont amusés à mettre en image ses angoisses, ses cauchemars et ses fantasmes en l’incarnant sous les traits d’autres actrices… Entre déguisements, dédoublement de personnalité et multiplication des strates de lecture, on finit par se perdre complètement dans cet inquiétant labyrinthe à l’esthétique de film noir.

Le casting
Dans le rôle des sœurs jumelles, on retrouve une danseuse et comédienne belge. Connue dans le milieu avant-gardiste bruxellois (elle a dansé pour la Need Company), Inge Van Bruystegem correspondait parfaitement à « cette sorte d’Alice au pays des merveilles, naïve et provocante, à la fois brillante et innocente » que recherchait le duo. A l’affiche du casting figure une jolie brochette de célébrités, « qui ont fait ça bénévolement, ce sont des amis » : Monica Bellucci, Naomi Campbell, Charlotte Rampling… Au générique également, de nombreux proches et membres de la famille qui seront les seuls à comprendre les « nombreux passages autobiographiques » laissés comme des indices par les deux auteurs, dévoilés masqués en quelque sorte et visiblement joueurs sur ce coup-là.

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Pwa-fr Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Flickr

Paradoxe de la bien-pensance : ceux qui critiquent la bien-pensance ont aussi leur bien-pensance à eux ! Le mot bien-pensance devient alors une arme banale dans le discours (...) qui n'a qu'une fonction, faire taire.


Dernière édition par JRP le Lun 19 Avr 2010 - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/48498252@N05/albums
Desmo
Premier Sinistre
Premier Sinistre
Desmo

Masculin APN : Canon 40D Canon 5D et les cailloux qui vont avec.
Post-Trait. : plusieurs
Age : 61
Messages : 7279
Localisation : Vendée

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 11:39

Et voilà, y en a que pour les parisiens Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Fresse

M'en fiche, ici on a des vraies plages avec une vraie mer, pas un bac à sable le long de la Seine Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 712755 Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 879770

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Projet10
Ca passait, c'était beau !!! ( Edouard Bracame )
La pensée du jour... d'la semaine, voire du mois, ....Faut pas pousser Mémère dans les outils (JR, mon meccano préféré)
Revenir en haut Aller en bas
JRP
Ministre du repassage... Même qu'il repasse pas !
JRP

Masculin APN : Nikon D500 / D90
Post-Trait. : Lightroom 6 et Capture NX2
Age : 52
Messages : 23067
Localisation : 94 Val de Marne et 44 Loire-Atlantique

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 12:27

Pour l'expo, j'suis d'accord Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Icon_pale , mais pour la diffusion, tu ne captes pas ARTE dans ta pampa... Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 879770

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Pwa-fr Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Flickr

Paradoxe de la bien-pensance : ceux qui critiquent la bien-pensance ont aussi leur bien-pensance à eux ! Le mot bien-pensance devient alors une arme banale dans le discours (...) qui n'a qu'une fonction, faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/48498252@N05/albums
linmep
Président de la Réconnerie
linmep

Masculin APN : Lumix fz28
Post-Trait. : Gimp Photomatix
Age : 71
Messages : 2589
Localisation : 34 Sète

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 14:37

J'ai bien noté, j'enregistre, je serai absent.

Je peux en faire une copie, si il y a une poste dans la pampa !! Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 383361
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.com/home
Desmo
Premier Sinistre
Premier Sinistre
Desmo

Masculin APN : Canon 40D Canon 5D et les cailloux qui vont avec.
Post-Trait. : plusieurs
Age : 61
Messages : 7279
Localisation : Vendée

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 14:53

Pampa p'tet..... mais y a des vraies plages gnagnagna Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Icon_razz
J'avais pas vu que ça passait à la téloche.

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Projet10
Ca passait, c'était beau !!! ( Edouard Bracame )
La pensée du jour... d'la semaine, voire du mois, ....Faut pas pousser Mémère dans les outils (JR, mon meccano préféré)
Revenir en haut Aller en bas
JRP
Ministre du repassage... Même qu'il repasse pas !
JRP

Masculin APN : Nikon D500 / D90
Post-Trait. : Lightroom 6 et Capture NX2
Age : 52
Messages : 23067
Localisation : 94 Val de Marne et 44 Loire-Atlantique

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyJeu 8 Avr 2010 - 18:54

T'as encore tout lu en diagonale une fois de plus... Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 408264

Linmep, je te conseille plutôt l'option pigeon voyageur, ca sera plus sûr... !mdr:

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Pwa-fr Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Flickr

Paradoxe de la bien-pensance : ceux qui critiquent la bien-pensance ont aussi leur bien-pensance à eux ! Le mot bien-pensance devient alors une arme banale dans le discours (...) qui n'a qu'une fonction, faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/48498252@N05/albums
JRP
Ministre du repassage... Même qu'il repasse pas !
JRP

Masculin APN : Nikon D500 / D90
Post-Trait. : Lightroom 6 et Capture NX2
Age : 52
Messages : 23067
Localisation : 94 Val de Marne et 44 Loire-Atlantique

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyLun 19 Avr 2010 - 18:34

Au fait, j'ai complètement zappé la diffusion l'autre WE. Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 467195
Linmep, l'as tu regardé et si oui, qu'en as-tu pensé ?

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Pwa-fr Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Flickr

Paradoxe de la bien-pensance : ceux qui critiquent la bien-pensance ont aussi leur bien-pensance à eux ! Le mot bien-pensance devient alors une arme banale dans le discours (...) qui n'a qu'une fonction, faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/48498252@N05/albums
linmep
Président de la Réconnerie
linmep

Masculin APN : Lumix fz28
Post-Trait. : Gimp Photomatix
Age : 71
Messages : 2589
Localisation : 34 Sète

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyLun 19 Avr 2010 - 20:03

Oui oui ... j'ai tout vu ... alors, noir et blanc, vivant :) bdsm, romantique, beaux culs et pas seulement .... , j'en prends une tranche tous les matins au p'tit dej' .... Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 815730

J'ai enregistré, étant absent ... pour les commandes, je fais à discrétion.
Sinon les images suggèrent les photos qui sont superbes, belles lumières, très composées (en un seul mot) Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 322723
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.com/home
JRP
Ministre du repassage... Même qu'il repasse pas !
JRP

Masculin APN : Nikon D500 / D90
Post-Trait. : Lightroom 6 et Capture NX2
Age : 52
Messages : 23067
Localisation : 94 Val de Marne et 44 Loire-Atlantique

Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims EmptyLun 19 Avr 2010 - 21:47

Clair qu'en deux mots, tu n'aurais pas mis autant de jambes... à ton "m"... Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims 680769

Je vais essayer d'aller voir l'expo pour me rattraper... Cool

________________________________________________
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Pwa-fr Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Flickr

Paradoxe de la bien-pensance : ceux qui critiquent la bien-pensance ont aussi leur bien-pensance à eux ! Le mot bien-pensance devient alors une arme banale dans le discours (...) qui n'a qu'une fonction, faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/48498252@N05/albums
Contenu sponsorisé




Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty
MessageSujet: Re: Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims   Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition jusqu'au 11 juillet et Diffusion sur ARTE : Bettina Rheims
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition chasseurs d'orages - Bar Le Duc - 6 et 7 juillet 2013
» Institut Confucius de Liège ; Jusqu'au 23 juillet 2011 : L'exposition "une autre Chine"
» Appel à Textes et Illustrations à partir d'une image - Le Mammouth éclairé - [ouvert jusqu'au 7 juillet 2013]
» 100€ pour l'achat d'un FZ1000 jusqu'au 15 juillet
» Exposition Titanic à Cosne en 2003 et peut-être 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détente Photo :: -:- La photo : l'actualité, les photographes, le WEB... :: Les Expos actuelles...-
Sauter vers: